CARTE burkina

Le Burkina Faso “ Pays des hommes intègres”
(burkina signifie “intégrité” en mooré et faso “pays” en dioula)

Le Burkina Faso « Pays des hommes intègres » est une ancienne colonie Française, autrefois connue sous le nom de Haute Volta – Ce Pays d’Afrique de l’Ouest, au climat désertique, sans aucun accès à la mer, dispose de très peu de ressources naturelles et n’est quasiment pas touché par les flux touristiques. En dépit des divers revirements politiques vécus depuis son indépendance en 1960, il a toujours échappé au fléau des guerres tribales ou civiles qui ravagent tant de nations africaines.
Les Burkinabés en proie à des conditions de vie particulièrement difficiles sont d’une affabilité et d’une tolérance exceptionnelles et leur courage, leur dynamisme et leur détermination sont volontiers reconnus. Démocratiquement doté d’une constitution depuis Juin 1991, le Burkina Faso se rapproche de l’état de Droit.

Ce pays, d’une superficie 274 122 km2 et peuplé de 19 millions d’habitants, reste parmi les pays les plus pauvres de la planète notamment en raison des problèmes pérennes liés au climat, au réseau hydrographique et aux sols ingrats. Aujourd’hui plus de 40% de la population vit au dessous du seuil de pauvreté. le Burkina Faso est représenté par environ 65 ethnies différenciées par leur langue, leurs traditions et coutumes, le français restant la langue officielle et le mooré et le dioula les langues locales majoritairement utilisées.

Nous avons choisi de mener le plus gros de nos actions à OUAHIGOUYA, ville située à 185 km au nord de la capitale et où l’aridité du climat et la pénibilité de vie y est encore plus forte. Cette ville de 103000 habitants est l’une des cinq grandes ville du pays. C’est le chef lieu de la province du Yatenga (Région Nord). Ici c’est la saison des pluies qui détermine la qualité des récoltes – l’économie locale ne connaît aucune industrie – seul, l’artisanat génère des sources extérieures de revenus à la population. Cuir, savon, vannerie, y sont donc travaillés principalement par les groupements de femmes et les handicapés, qui voient ainsi une possibilité d’améliorer leur quotidien. Dans cette région 70,4% des habitants vivent dans la pauvreté contre moins de 10% dans la capitale Ouagadougou.

Bien comprendre la réalité du quotidien d’un Burkinabé :

Le salaire moyen au Burkina est de 56 dollars mensuels brut, c’est-à-dire moins de 41 € bruts par mois. Par comparaison, le salaire moyen en France est de 2 225 € brut. Là-bas, l’aliment principal est le riz. Très peu de viande est consommée. Et on comprend pourquoi : le prix d’un poulet (rachitique) est entre 4 et 6 €. Le prix du sac de riz de 25 Kg est quant à lui de 23€.